FRANCE

ENVIE D'ERRANCE

Bonjour à vous,
Aujourd'hui nous sommes le 17/08/2018 01:38:39.

D’ABORD IL FAUT RÉPARER

Notre petite virée au Maroc a laissé des traces. Si l’ensemble de la mécanique et des aménagements a bien tenu, je suis inquiet par rapport à une consommation d’huile trop importante. J’ai d’abord cru à un problème assez grave, une fuite au niveau des paliers de vilebrequin. Cela aurait obligé à une dépose complète du moteur, boîte de vitesse et embrayage. Il n’en est rien OUF !!! Dans un premier temps, la vérification des compressions s’impose afin de vérifier le bon état des segments de pistons.

La dépose des éléments fixés sur la culasse ainsi que des injecteurs me permet de placer le compressiomètre. Son verdict atteste d’un moteur quasi neuf avec des compressions dignes d’un véhicule juste sorti d’usine. C’est déjà une excellente nouvelle. Après d’autres vérifications, NOUS finissons par en conclure que le problème vient des soupapes. J’ai négligé le niveau et la propreté du filtre à air à bain d’huile et le camion a fini par avaler du sable très fin. Mélangé à l’huile ambiante il a eu une action abrasive sur les tiges de soupapes. La conséquence est une consommation anormale d’huile moteur.

Quand je dis NOUS, je parle des mécaniciens du garage associatif où je répare le camion.
« Traveler’s truck » situé à Saint Geours de Maremnes dans les Landes est un lieu béni par tous les possesseurs de vieux coucous. Je peux y réparer moi même tous les problèmes rencontrés. C’est gratifiant de mettre les mains dans le cambouis et d’apprendre à connaître la bête. Merci à ‘Lucas’ et ‘cow-boy’ pour leurs conseils et leur aide. Merci aussi à tous ceux qui ont, à un moment ou à un autre, apportés leur aide.

nettoyage plan de culasse sur bloc moteur
nettoyage filetages goujons
plan de culasse propre
la culasse revenue de chez le spécialiste
préparation culasse
installation culasse
installation culasse
la phase finale demande à incliner la culasse
culasse en place
Il faut donc déposer la culasse, l’envoyer chez un spécialiste. Son état général sera vérifié en la soumettant à une pression énorme afin de détecter quelques fissures vicieuses. Ensuite elle sera rectifiée. Les guides des queues de soupapes seront réalésés pour y intégrer un petit joint inexistant à l’origine. Mercedes, comme les autres, n’est pas parfait mais de petits filous sont là pour rectifier ces défauts. Un autre merci s’impose à un passionné de la marque à l’étoile. Il s’agit de Jean-Sébastien LERNON de la société « MERCOPIECES » . La dépose prendra une journée, le passage chez le spécialiste une semaine et la repose deux petites journées. Au final, quel plaisir d’entendre le moteur se lancer et vrombir comme si rien ne s’était passé. Le gros réintègre ses quartier quinze jours plus tard, pas une fuite sous le camion. C’est parfait sauf que j’ai fini les derniers kilomètres en échappement libre…

Au Maroc j’avais pris un caillou sur l’échappement. Nous avions terminé notre périple de façon peu discrète. Une réparation provisoire avait permis de tenir quelques centaines de kilomètres mais c’était du provisoire. Il me faut donc changer l’élément malade. Un petit tour sous le camion me permet de constater que, là encore, il ne va pas falloir s’arrêter à ce simple échange. Les fixations souples du silencieux (silentblocs) sont mortes. Rien de bien grave ni onéreux. Cela est fait dans la journée. Le tuyau malade est remplacé par un flexible d’échappement qui permet de donner de la souplesse à la ligne d’échappement car elle a été un peu modifiée au moment de la pose des réservoirs. S’en est fini de la mécanique. A priori, Il ne reste rien à faire hormis quelques graissages. Je peux m’occuper de la mise en place du nouveau chauffage et vite car le froid s’installe.

PUIS AMÉLIORER LES AMÉNAGEMENTS

Le kit complet est commandé sur le net. Je le complète de quelques éléments afin de parfaire l’installation. Mon plus gros questionnement vise l’endroit de pose. Dois-je le placer à l’intérieur, dans un caisson, ou dans un coffre extérieur? Après plusieurs simulations je me décide pour une mise en place à l’intérieur dans le caisson qui fait office de penderie. Le chauffage ainsi que les divers tuyaux sont placés dans la journée, le lendemain je m’occupe de l’électricité. Tout fonctionne bien sauf que le chauffage est en permanence à fond. L’appareil de contrôle ne peut réguler le chauffage car il n’a aucune référence. La sonde de température intérieure ne fonctionne pas.

réservoir indépendant et, au dessus, la pompe et le filtre
Le coffre réservoir et pompe est à gauche de l'échelle
échappement avec silencieux
le contrôleur que je changerai au printemps
les deux bouches d'air chaud
chauffage en place dans le meuble penderie
silencieux déposé
trou à l'entrée du silencieux
Je contacte la société anglaise qui m’a vendu la chose. Je suis bien sûr inquiet. Ne connaissant pas le sérieux de ce fournisseur je me vois galérer en FRANCE sans trouver un écho favorable. Que nenni, braves gens. HEATSO répond à mes questions dans l’heure et en français s’il vous plaît. Il faudra plusieurs correspondances pour enfin trouver l’erreur. Je n’avais lu qu’à moitié le schéma de branchement. Un petit encadré indiquait que deux fils devaient être reliés ensemble sur le même câble. Maintenant le chauffage ronronne, si bien que le lendemain, nous désertons la maison et allons nous blottir dans la coquille d’acier.

Malgré les -3 voire -4 degrés extérieurs, chauffage éteint, nous n’avons pas froid, dormons comme des loirs. Le matin, il me suffit de tendre le bras, appuyer sur un petit bouton et la machine se lance. Pendant une petite heure nous savourons la montée en température. Il est alors temps d’effectuer la levée des corps. A noter que le contrôleur prend la température ambiante au niveau du chauffage donc dans un caisson bien plus chaud que la cellule. La température affichée est donc juste une indication, une référence. Ce contrôleur est basique. Au printemps j’installerai le même mais avec une sonde incorporée, ce qui me permettra d’avoir la température ambiante exacte et éviter des arrêts intempestifs du chauffage..

Fin janvier, je ferai un petit meuble en lieu et place de l’ancien système de chauffage. Pour l'instant nous avons déserté notre grande maison et nous sommes installés dans ce camion si accueillant. Helmut est maintenant notre refuge. Il nous fallait quitter la maison afin de nous concentrer sur ce petit volume. Il nous faut, maintenant, nous adapter psychologiquement et matériellement. Pour cette année, les travaux sont terminés. Nous verrons ce que l'année nouvelle nous réserve....

haut de page