FRANCE

ENVIE D'ERRANCE

Bonjour à vous,
Aujourd'hui nous sommes le 24/09/2018 21:11:42.

PRESENTATION DU Mercedes 911 4x4

A l' origine ce camion affecté au sein de la police allemande, assurait la surveillance du mur de Berlin. Il est de 1977 et totalise 85 000 km, autant dire qu'il est en fin de rodage. Pour le faire homologuer en FRANCE, il a fallu le classer en véhicule de collection.
Il arrive chez nous en mars 2013 et reste bien sagement sous un hangar pendant un an et demi, nous promenant par de rares occasions les premiers mois.

eric au volant, l'une des premières fois

Au plaisir de découvrir cette conduite particulière, d'un autre temps, s'ajoute l'agréable sensation de ralentir la cadence. Un peu comme en traction animale, quand je travaille le sol, me mettant au diapason de mes deux ânes et acceptant leur rythme tranquille. Ces quelques instants de découverte nous permettent de prendre des décisions quant aux futurs aménagements. Plusieurs pages sont consacrées à la réfection et aux divers choix d'aménagement. Pour certains, ces rubriques pourront paraitre rébarbatives. Pour d'autres elles apporteront des précisions que nous espérons le plus claires possibles.
Ensuite, commence le déshabillage. En tout premier, je m' attaque à la ferraille malade de la rouille (sujet traité ici). Cela m'occupe durant l'hiver 2014-2015 mais à partir de février l'activité de maraîchage m'oblige a interrompre le chantier.

image corrosion

Reprise à l'automne suivant.
La cellule désolidarisée de son porteur depuis un an retrouve sa place. Petit à petit cette boîte de sardine va se métamorphoser. A la fin de l'hiver 2016 les aménagements se terminent (sujet traité ici) et une sympathique, douillette et sécurisante petite maison s'installe sur ses roulettes. L'électricité est calculée au plus simple, tout en étant fonctionnelle. Le but est d'atteindre une certaine autonomie même sous nos latitudes, en hiver (sujet traité ici).

La cabine fait sa cure de jouvence avec la douceur printanière. Les ailes ont beaucoup souffert. Ici aussi, la rouille a fait son oeuvre. C'est un travail assez désagréable obligeant à des positions qui font souffrir ma carcasse. Beaucoup de petites pièces à gratter, protéger avant peinture et un pare-brise à enlever avec pas mal de craintes. Au bout de quinze jours, tout est remonté et le museau du gros se pare d'agréables liserés bleus. Déjà je prospecte pour trouver deux bons sièges pour nos douillettes petites fesses...
Il ne reste plus, ensuite, qu'à fabriquer une galerie, installer les panneaux solaires et peindre la cellule. Une formalité après tout le travail fait en amont. Au milieu du mois de mai, nous pouvons envisager les premières sorties.

Ce camion porte une coquille qui est maintenant notre troisième peau. Il n'est pas question de le sacraliser mais il est le vecteur de nos échanges, de nos rencontres. Ses humeurs, ses problèmes, son look influent sur nos pérégrinations. Il a donc droit à sa rubrique et peut-être même lui donnerai-je la parole afin qu'il nous confie ses impressions.
Je voudrais préciser aussi qu'il est possible, qu' à moment donné, nous décidions de changer de monture. Quand nous réfléchissons à l'avenir nous pensons qu'un plus petit véhicule pourrait nous suffire. Plus économique, plus passe partout. Cela peut se concevoir si nous sommes capable de réduire notre petit cocon.

haut de page